Archives de catégorie : Les tomates

Les tomates

Les tomates

Petite histoire de la tomate

Un livre pourrait être écrit sur la ou les tomates, et par les quelques lignes qui suivent, je ne peux que faire un résumé de ce que l’on peut en dire.
Les peuples Incas cultivaient la tomate, dont les formes sauvages sont originaires des vallées montagneuses des Andes, bien avant que les conquistadores anéantissent totalement leur civilisation et le système agricole qu’ils avaient développé. L’agriculture de l’empire Inca fut, selon certains chercheurs, une des agricultures les plus prodigieuses du monde : elle produisait plus de 70 espèces alimentaires majeures, sur une étendue et dans des vallées dont l’altitude variait du niveau de la mer à plus de 4000 m. Les greniers de l’état abondaient d’aliments et constituaient, en moyenne, des réserves pour sept années ; ce faisant, l’agriculture Inca nous a ainsi légué de précieux dons.

tomate_1La tomate après de longs périples semés d’embûches linguistiques et de préjugés (son nom latin Lycopersicon signifie la pêche du loup !) est devenu un des symboles les plus éclatants des jardins familiaux cultivés avec amour et passion. Son nom actuel est dérivé de  » Tomatl « , terme du langage nahuatl du peuple Aztèque. De nos jours, la diversité dans les variétés de tomates est tout simplement extraordinaire !

Les tomates ont adopté toutes les couleurs de l’arc-en-ciel: elles peuvent être à maturité, blanches, jaunes, orange, roses, rouges, violettes, striées et même vertes. L’abondance de leurs formes est tout aussi généreuse: en cerises, poires, ovales, allongées comme des piments, côtelées, bien rondes, aplaties, en cœur de bœuf, en poivron, etc. Leur poids également peut varier de 10 grammes à près de 2 kg. Les noms des variétés sont très évocateurs de saveurs, d’esthétique, d’histoire et de géographie: ‘Douce de Picardie’, ‘Cœur de Bœuf’, ‘Rose de Berne’, ‘Noire de Crimée’, ‘Evergreen’, etc.
tomate_2Il est à noter – pour les incrédules – que des tests réalisés aux USA sur des tomates de couleurs différentes, mettent en valeur l’aspect suivant : lorsque les  » goûteurs  » n’ont pas les yeux bandés, ce sont les tomates rouges et rondes qui leur semblent les plus savoureuses, mais lorsqu’ils ont les yeux bandés, ce sont alors les tomates oranges qu’ils apprécient le plus.

Difficile de savoir combien de sortes ou variétés de tomates existent, plusieurs centaines, peut-être plus … toutes issues de croisements entre les huit espèces de bases et re-croisées de multiples fois jusqu’à ce que certaines variétés fassent le bonheur des chercheurs amateurs ou professionnels. Difficile aussi de savoir quelle tomate choisir car les choix sont du domaine de la subjectivité à savoir les formes, les couleurs, les saveurs. Les tomates se parent de quasiment toutes les couleurs de l’arc-en-ciel à l’exception du bleu clair ; de toutes les formes à l’exception de la forme carrée (plus faciles à ranger en cageots), que l’agro-industrie n’a pas encore réussi à bricoler, mais qui doit hanter l’esprit des biotechnologues. La palette des parfums et saveurs présente elle aussi de nombreuses surprises.

Référence

Terre de Semences (France) et ensuite l’Association Kokopelli oeuvrent depuis longtemps à la mise en valeur de la biodiversité alimentaire et les tomates constituent un de leurs domaines de recherche favoris; d’ailleurs, cette association a édité un livre « Les semences de Kokopelli » que nous ne pouvons que recommander aux amoureux de la terre et de ses fruits, riche d’histoires, d’explications génétiques, de descriptions de légumes et fruits divers ainsi que d’illustrations.  Afin de vous documenter au mieux, voici une référence qui vous permettra de visiter le site de Kokopelli , entre autre. A voir aussi pour les photos: sddelorm.free.fr-potager- tomate-variete.htm

Conseils de jardinage pour la tomate

Il faut d’abord déterminer l’utilisation de votre prochaine récolte: pour les salades; les conserves; les sauces; la conservation hivernale; pour le plaisir qu’ont vos enfants de les grignoter dans le jardin ou pour l’apéro! Ensuite, déterminer la longueur de la période « culture – récolte » en bonne connaissance de votre région, qui peut être plus ou moins favorable en raison du climat et de l’altitude ; car toutes les variétés ont des différences de durée de culture – connues de vos fournisseurs – et c’est d’une importance capitale pour vos récoltes tant attendues.

Enfin, dès que les risques de gelées matinales sont exclues (dès la deuxièmes quinzaine de mai, selon les régions) vient le moment de la plantation dans un sol bien fumé (avec du fumier) et autant que possible pas cultivé avec des tomates les deux à trois années précédentes (cette culture prend beaucoup au sol et l’épuise rapidement). Bien enterrer les plantes, le collet mis si possible à 10 cm au-dessous de la surface du sol (voir même jusqu’aux premières vraies feuilles), légèrement couchée pour favoriser l’apparition de racines supplémentaires et ensuite pour une meilleure croissance générale de la plante. Bien arroser pour assurer la reprise et ensuite régulièrement, mais toujours au pied de la plante afin d’éviter l’apparition de maladies que favoriserait un arrosage sur le feuillage. Un arrosage aérien fragilise aussi les plantes, en particulier lors des phases de floraison et de fructification.

La taille se discute et si les professionnels de l’agriculture l’utilise pour favoriser le rendement, simplement beaucoup de jardiniers amateurs laissent la plante pousser et lui apportent un support adapté à sa croissance, ce qui n’a absolument aucune influence sur la grosseur des fruits, car c’est la variété choisie qui détermine ce critère. L’enlèvement de feuilles ou de pousses peut même en cas de fort ensoleillement provoquer des brûlures aux fruits.

Enfin, les maîtres jardiniers, amoureux de la tomate considèrent que les deux pires ennemis de la tomate sont l’excès d’eau et l’excès de substances azotées.

Dernier conseil : lorsque l’espace du jardin le permet, il est vivement conseillé de planter entre les tomates des compagnes telles que les tagètes géantes nématicides Tagetes minuta ou des basilics. Beaucoup de plaisir!
tomate_3

Question goût enfin; le goût de la tomate est bien particulier et très variable, difficile à décrire. Il dure en bouche et on est dans l’acide et le sucré, jamais dans l’amer. La tomate est à cueillir bien mûre et est à manger rapidement; ce n’est pas un légume de garde. Environ 120 variétés se retrouvent dans nos cultures; il y en à donc pour tous les goûts … et de toutes les couleurs.
Eviter absolumment les variétés hybrides dites « Long Life » car chez elles, un gène empêche le processus de maturation de se réaliser; tout ceci pour avoir de « belle tomates bien fermes et rouges, longtemps sur les étals. Après récolte, ces tomates ne mûrissent jamais – même si elles se colorent – mais commencent à se décomposer de l’intérieur sans que cela ne se voie car les fruits restent fermes. Se sont des plantes-mensonges …